L’écologie est à la mode, ça y est…ou plutôt devrai je dire que l’écologie commence a toucher beaucoup de monde et qu’un nombre certains de consciences sont en train de s’éveiller.

En effet une mode est un mouvement futile et sans profondeur, plutôt à base d’oisiveté qu’à base de sérieux.

Le sursaut écologique actuel est donc bien plus qu’une mode, mais l’effet est bien là, en ce moment, c’est flagrant.

Les « bobos » se responsabilisent et deviennent des « bobios », les discutions sur l’avenir de l’humanité s’intensifient dans les bars Lounge, et c’est très en vogue de laver son linge aux noix de lavage indiennes.

Si il y a bien une race de pollueurs qui connaît bien les rouages des effets de mode, ce sont les publicitaires. Paix a leurs âmes, j’y ai quelques amitiés et après tout, entre un métro qui ressemble a un hôpital et un autre avec quelques couleurs et des sous-vêtements par ci par là….bref…vous m’avez compris :) (ceci dit, ma compassion s’arrête là)

Les publicitaires se sont donc jetés sur ce créneau, offert avec générosité par nos esprit crédules et mal informés.

Quand Total tente de nous faire croire que son activité dans le domaine éolien est importante, alors que l’entreprise n’a mis en service en France, en tout, que cinq éoliennes, en 2003 sur le site de la raffinerie des Flandres, près de Dunkerque.

Quand LeroyMerlin tente de nous faire croire qu’ils ont des produits sains, alors que le mot « écologique » tapé sur le moteur de recherche du site leroymerlin.fr ne donne pas un seul résultat.

Des exemples de ce type, il y en a quelques dizaines.

Vous trouverez la totalité de l’étude sur le site de lalliance.fr

Si vous avez la flemme de lire tout ça, l’excellent pourunmondedurable.blogspot.com a concocté une petite vidéo récapitulative des plus gros dérapages.