Non je n’ai pas envoyé de CV a l’Académie Française afin de proposer ce nouveau mot, mais je pourrai presque ! :)
C’est ce que m’a inspiré le « BioVolt », un projet d’un groupe d’étudiants du MIT (Massachusetts Institute of Technology), gagnant d’un concourt de l’université en question.

C’est une batterie qui se recharge grâce a des bactéries.

Attention cependant, la commercialisation n’est pas pour demain, il faut 6 mois pour recharger une batterie. Mais le premier prototype a le mérite d’exister, et les protagonistes sont parait il assez confiant sur les progrès a venir.

A suivre.

Source : The Newscientist