novembre 2008


Il y a, parmi tous les jeux Flashs que l’on trouve par-ci par-là en gambadant sur la toile, quelques perles qui s’avèrent être très vite des mangeurs de temps, des bourreaux de productivité et des faiseurs d’autistes.

Fantastic Contraption est différent. Il a beau revêtir ce caractère obsédant que les geeks connaissent bien, il est pourtant, de par nature, assez peu addictif et rien que pour ça, il mérite d’être connu.

Fantastic Contraption est un jeu de construction élaboré avec un moteur physique incluant la gravité, les frottements, l’élasticité des matériaux…Etc…

Pour chaque tableau, il faut amener un objet jusqu’à un espace défini par une zone rose, en utilisant à volonté et selon son ingéniosité les 5 éléments à dispositions :

– 3 types de roues . deux motorisées tournant dans un sens et dans l’autre et une non motorisée. Elles ont une attache centrale et 4 attaches aux points cardinaux.
– 2 types de segments, l’un bleu, pouvant se croiser avec les autres objets et l’autre plus robuste ne pouvant croiser que les segments bleus. Les 2 bouts sont des attaches.
Passé les 20 premiers niveaux gratuits, le site demande un paiement de 10$ via Paypal mais je garanti que ça vaut vraiment le coup.

On a alors accès a des milliers de tableaux créés par la communauté de joueurs, car le système inclut un éditeur. Mais on a aussi et surtout accès aux solutions de ceux qui décident de les publier.

C’est vraiment marrant de voir a quel point on a pu se donner un mal fou a trouver une solution alors qu’une toute simple existe, et vice versa. De découvrir des solutions hyper-farfelues ou hyper-ingénieuses. On découvre des systèmes qu’on aurait jamais imaginé pouvoir faire avec ces 5 éléments et finalement on se prend a fabriquer des contrepoids, des cordes, des catapultes, des ponts extensibles, des chariots, des multiplicateurs de puissance moteur…. Je vous laisse découvrir tout cela !!
Voila un jeu agréable et calme, plein de surprises, simple à prendre en main, faisant bien travailler les neurones, riche d’une communauté active et le tout ça dans un graphisme sobre et planant, ça se passe en effet dans les nuages :)

A mon sens, un jeu éthique et pour tous les ages.

Fantastic contraption

Rien que la Bande annonce vaut le coup d’être vue.

Connaissant Pelamis Wave Power depuis longtemps (anciennement Ocean Power Delivery, Voir l’article du 2 Août 2007), ayant quelques amis y travaillant, je ne m’attendais pas à les voir un jour bosser directement avec Google.

C’est le 11 septembre 2008 que le New York Times lance l’info, affirmant que Google a déposé un brevet pour monter des datacenters en mer.

Le point numéro 5 du brevet évoque en effet l’utilisation du procédé Pélamis.

Un petit coup de MSN avec mon ami Arnaud, travaillant du coté de Porto au montage de la première ferme commerciale Pélamis et j’ai vite désenchanté.

Sa première réaction : « ils ont bien fumé chez Google » :))
En effet la discussion a vite tourné autour des abérations du projet.

Au plus la houle est forte, au plus Pélamis est efficace. Il faut donc l’installer là ou ça bouge le plus, et le plus souvent possible. Imaginez donc… Vous êtes responsable matériel d’un datacenter flottant, avec des creux de 10m tout au long de l’année, en train de changer des disques durs et des barrettes de RAM. Bien sur, vous ne rentrez pas chez vous le soir et vivez sur place. Tout ça sans parler de l’entretiens du bateau, la logistique, les équipes se relayant, le câblage sous-marins (redondant bien sur, c’est un datacenter)…. Alors ?? et oui …. C’est n’importe quoi quand on y pense !!

Alors si on met le Datacenter sur une plate forme type pétrolière. A part le fait que ça ne bouge plus, les autres problèmes restent. A la rigueur autant être à terre. A moins que l’idée soit d’être en zone internationale pour ne pas payer de taxes…. ça me parait gros.

Sinon ils parlent aussi du fait d’amener les datacenters sur des barges vers des zones isolées. A ben voila.. Pélamis au large, la barge dans une baie bien a l’abri, amarée pour faciliter la logistique…. et là c’est super !! la seule habitation a 20 km à la ronde a un ping de 5 ms et un débit de 1G…ha mais non, ils n’ont pas d’abonnement internet, ils ne savent pas ce que c’est…. Et oui… c’est une zone isolée
Bon alors peut-être pour l’armée… voila, à la rigueur la seule raison qui semble valable. C’est bien les seuls capables de se faire faire des trucs aussi cons.

Alors si quelqu’un d’entre vous a une idée, moi je sèche :)

Powered by Wordpress
©2006-2017 EkOolos