Tous les articles sur : Le pouvoir du web




Je recopie (sans son autorisation, mais c’est un forum public) le témoignage d’une certaine “Catherine” sur le forum Oléocène
http://forums.oleocene.org/viewtopic.php?f=41&t=8802

USA : realités vécues de la crise en cours
mardi 27 janvier 2009 (16h51)
9 commentaires

Bonjour,
Tout d’abord, je me présente : Catherine, 42 ans,
Cela fait longtemps que je lis vos forums. Je ne me suis jamais inscrite parce que … ben … intéressée mais sans compétences particulières pour prétendre apporter une quelconque contribution !
Aujourd’hui, je voudrais juste témoigner… pas un avis, pas une contribution “d’experte”, juste un vécu, une réalité !

En 1989, jeune mariés, mon mari et moi décidons de “tenter notre chance” aux USA.
D’abord comme beaucoup, nous faisons des petits boulots (Restaurants, commerces, enseignement…), installés dans le middle west, d’abord dans l’Iowa puis l’Indiana pour petit à petit “construire notre rève américain” et nous intaller dans l’Ohio. Nous trouvons alors un boulot “sérieux” en 1994 dans une des “real-estate” les plus importants du coin (Sibcy-Cline pour ne pas la citer), lui à terme, en tant que “Account Executive” – Insurance Services – (comprenez en gros “agent d’assurance” sur les maisons vendues ) et moi en tant que “Realtor” (comprenez en gros “agent immobilier”).

TRES bien installés, “rève américain” “acquis”, argent facile et sans compter … nous obtenons la nationalité américaine en 1998. 2 enfants naissent alors (aujourd’hui âgés de 9 et 6 ans), de nationalité américaine et HEUREUSEMENT aussi française (mais uniquement parce que mon mari a insisté, à l’époque, pour ne fassions le nécessaire pour celà .Trés honnétement, si cela n’avait tenu qu’à moi, ils n’auraient été “que” américains parce que je ne pensais VRAIMENT pas rentrer en France, un jour). Mes enfants ne parlent d’ailleurs pas le français et ne connaissent pas la culture française …. uniquement limités au virtuel et superficiel US

Tout ça pour die que contraints et forcés par la crise (et là bas le mot “crise” paraît faible), nous sommes rentrés en France il y a 2 mois … et Y RESTERONS !

Pourquoi ?
Je suis sidérée comment en Europe l’information, bien que plus exacte et plus complète qu’aux USA (qui cherche désespérément à cacher la vérité à la population) reste néanmoins trés en dessous de la vérité.

Actuellement, la vérité, est que les USA sont dans un état de délabrement le plus total. A l’exception de la classe la plus aisée (et de plus en plus aisée), soit peut être 10 ou 15 % de la population, le reste est en débacle sociale et économique.

Des millions de personnes sont ou vont être sans ressources ni abri.

Certaines villes sont désertées à 75 % et pas des moindres. A Cleveland, par exemple, il doit rester 1/3 de la population, la ville paraît être une ville fantôme sans plus aucune activité “officielle”. Phoenix en Arizona est pratiquement à vendre en quasi “totalité” comme bon nombre d’autres localités en Californie, au Nevada….

Chaque jour des “convois” de voitures particulière rejoignent les campagnes sur des routes et des autoroutes qui ne sont plus entretenues depuis plusieurs années.

Les aéroports sont à peu prés dans le même état (plus ou manque d’entretien… certains vols sont annulés “par sécurité”, les commandant de bord refusant de se poser sur tel ou tel aéroport… les services de la circulation aériennne “secondaires” sont de plus en plus réduits : plus d’informations météo “exactes”, plus de défense des aéroports contre les oiseaux, trous dans les pistes, végétation non coupée etc… dans ce pays où prendre l’avion est une nécessité et est devenu une “banalité” depuis longtemps.

Les salaires et le chômage :
Les salaires effectifs (donnés par les entreprises aux banques) ont été baissés de 20 à 45 % !!!!! en l’espace de 3 ans … et cela sans que personne ne s’en rende vraiment compte car les cartes de crédit, toujours de plus en plus nombreuses, facilement distribuées et approvisionnées et ré-approvisionnées, compensaient allégrement cettte “formalité” que représente le chiffre du salaire effectif sur une feuille de paye : moins de salaire mais plus de sous … que demande le peuple !

Le chômage : En hausse constante depuis au moins 5 ans ! Là encore les chiffres n’ont pas d’importance aux USA : Les enfants de 14 ans qui remplacent des adultes dans les “fast-food”, les garages, les commerces ….aprés leur école ; “gonflent” les chiffres de l’économie.

Les adultes, eux, qui vivent de “petits boulots” (services aux particuliers sans être déclarés) et sans être inscrits au chômage (et pour cause, ils n’ont jamais travaillé officillement) , ne rentrent pas en compte dans les statistiques. Les “demi-adultes” (16/18 ans) qui travaillent officiellement dans divers services (surtout le commerce, la prestation de service…) 20 heures par semaine ou moins pour gagner 3 dollars de l’heure, ne rentrent pas en compte dans les statistiques non plus… pas plus que ne “comptent” les intérimaires “particuliers”, les retraités qui (re)travaillent, les clandestins etc… qui font touner l’économie, qui sont “virés” du jour au lendemain mais qui ne sont jamais chômeurs officiels. Aux USA, les seuls chômeurs existants officiellement sont ceux que l’on ne peut pas cacher et qui viennent des “majors” (Ford, Microsoft…et alias)

Calculs faits, aujourd’hui le taux de chômage aux USA, rapporté au chômage effectif est comparable au chiffre de 1930 ! : pas 7.2 % comme annoncé mais AU MOINS 20 % … sans compter les enfants et les personnes de plus de 75 ans qui sont obligés de travailler !

Mais là encore… Quelle importance ! Chômeur ou pas, petit salaire ou pas… les cartes de crédit fonctionnent (FONCTIONNAIENT plutôt) à fond. Le petit salaire est utile et intéressant que pour l’argent de poche de l’adolescent ou pour les “menus frais” que l’on ne peut payer avec la C.C ou pour les “faux-frais inavouables” ou chez certains “commerçants” de rue qui n’acceptent pas les C.C !

Moins de travaill, plus de sous…que demande le peuple ! Et de toute façon, l’Amérique est grande et puissante, elle s’en remettra et se plaindre là bas, “ça ne se fait pas”. Alors on “suit la manoeuvre” et on la ferme !

L’immobilier :
80 millions ( QUATRE VINGT MILLIONS) de maisons baties en moins de 15 ans ! La moyenne au dessus de $200.000 ré-évaluées à leur “apogée” à $450.000 ou plus (d’où des crédits hypothécaires faciles de plus du double de celui de la maison EN PLUS de celui de la maison) et celà à des foyers gagnant moins de $2000 par mois.

Au début des remboursement “aisés” puis, aidés en cela par les taux variables et la décroissance des prix de leur maison, des primes réclamées dépassant les salaires !

La “reprise” :
Je ris quand je lis hier qu’une reprise des ventes de l’immobilier ancien est effective aux USA !!! +6.5 % en décembre !!! J’ai l’impresssion que la nouvelle administration excelle plus que tout autre dans la manipulation des statistiques (et je n’aimais pas Bush !) En fait, effectivement les maisons “anciennes” (baties entre 1985 et 2000… voire en construction) se vendent mieux depuis quelques mois … mais à qui ?

Pas à la population américaine qui continue à être saisie ou à “laisser tomber” son bien avant l’arrivée de la police … mais à des investisseurs étrangers Russes, Chinois, Français (et oui)….Soit à des particuliers pour les vacances, résidences secondaires… mais surtout à des sociétés (banques….) qui attendent des jours meilleurs en achetant aujourd’hui des biens 50 ou 70% en dessous de leur “valeur” ! Depuis l’automne 2008, les voyages organisés par des agences autrefois spécialisées dans le tourisme d’affaire, les visites d’entreprises etc… se sont reconverties dans les visites de maisons, de condo…

Des ventes accrues aussi …mais aux banques et au gouvernement US !!!! Et oui, elles sont en faillite les banques US mais savent reconvertir leurs saisies en location pour les personnes qui ne les payent plus …idem pour le gouvernement qui “prétexte” qu’il faut bien loger les gens … d’où autant de maisons en moins sur le marché de la “vente officielle” qui fait tomber les chiffres des statistiques !

Au contraire, si on excepte ces tours de passe-passe, le nombre de “foreclosures”, de “pre-forclosures”, de “owners sales”, les “bank owned”, les “auction”…. est en constante et rapide progression, touchant même maintenant la classe moyenne supérieure (un peu l’équivalent des cadres supérieurs en France).

A celà, il faut ajouter les milliers de maisons DEJA PAYEES ou faisant partie de biens de famille, d’héritages… qui ont servi d’hypothéque à un ou plusieurs crédits à la consommation (voitures, meubles, travaux etc…) qui sont saisies pour honorer cette hypothéque. Certaines de ces maisons sont saisies pour le prix de la voiture, de la télé, des études des enfants, des soins médicaux… qu’elles garantissent mais SANS ENTRER dans les statistiques des agents immobiliers et du gouvernements (qui ne prennent en compte que les crédits immobiliers). Les USA sont les rois du traffic de chiffres !

Les retraites et le “social” :
Je n’ose même pas en parler tant les perspectives d’avenir sont anéanties pour la plupart des “vieux” (en retraite ou qui le seront dans les 10 ans). Les entreprises, gestionnaires des fonds de pension sont en faillite aprés avoir “investi” les fonds de pension ou les avoir utilisé pour essayer de limiter les dégats dans l’entreprise elle même en faillite !

La plupart des gens ont une retraite par capitalisation sur base de rente viagère (biens dont il estime la valeur aux yeux des futurs actifs). Avec la chute de l’immobilier et/ou la saisie de leur bien, ils perdent 80% de leur retraite , ne leur restant plus que la part de “Social Security” soit… presque rien (10…20%) !
Je n’ose pas non plus penser à la génération actuellement scolarisée (disons entre 15 et 25 ans). C’est une génération virtuellement sacrifiée par le systéme. Elle n’aura pas le temps de se faire une retraite (en supposant qu’elle ait la possibilité de se trouver un emploi) ni de capitaliser quoi que ce soit.

Les étudiants laissent tomber leurs études (contraints ou forcés) aprés 1, 2 ou 3 ans ou avant la fin de leurs études, faute de pouvoir payer les premieres primes de leur prêt étudiant pourtant “garanti” pour une scolarité longue de 7…10 ans … mais qu’ils devront quand même rembourser “à fond” sur 15 ou 20 ans dès qu’ils auront trouvé un (petit) job !

Les universités (d’abord privées puis d’état…car ceux ci sont en faillite .. AUSSI !), ferment les unes aprés les autres ou limitent leurs inscriptions aux plus favorisés aprés avoir limité les embauches de profs, les investissements ….
Maintenant les “schools”, les “academies”, les “colleges” … sont touchés. Des ados ne sont plus scolarisés ou le sont partiellement.
Dans 10 ans, les USA seront en pénurie d’ingénieurs, de médecins…si ce n’est déjà le cas !

Je n’ose pas non plus parler du “Medic” !
Les soins sont hors de portée de la classe “basse” (bien sûr) mais moyenne et aussi maintenant “moyenne supérieure” ! Les enfants scolarisés au dessus de la “high”, ne sont plus pour la plupart, pris en charge sur l’assurance de leurs parents et doivent faire l’objet d’une assurance particulière, plus chère encore que celle de leurs parents parce qu’ils ne travaillent pas et n’ont pas de biens propres ! Des personnes PAR CENTAINES meurent tous les jours faute de soins aux USA … et on ne le sais ou on ne le dis pas !

Des personnes, des enfants … qui pourraient être soignés ou guéris ne le sont pas faute de $ … ou parce que les hopitaux, les soignants refusent maintenant les C.C, n’ayant plus confiance aux banques et au système financier. Là aussi, la plupart du temps, les assurances sont indexées sur la valeur des biens : plus de biens ou biens dont la valeur décroît = plus d’assurance ou assurance plus chère !

La liste est longue et ma description bien que paraîssant “catastrophique” n’en reflète pas pour autant la limite. La REALITE est bien pire encore aux USA , le “premier” pays de la planète. J’y ai vécu, j’ai été une “green-card” et une américaine convaincue de vivre dans le plus beau pays du monde !

J’en suis revenue, non pas “déçue” (enfin quand même un peu) mais surtout EN COLERE aprés moi même d’être rentrée ainsi dans un système trop beau pour être vrai et surtout d’y avoir placé mes enfants.

Les USA sont un “eden virtuel” où les habitants sont manipulés par le système qui les “empêche” par la facilité qu’il procure (procurait plutôt car tout est bel et bien fini) de se rendre compte des réalités. C’est comme une grande secte où le gourou-crédit décide de tout mais en vous donnant l’impression de décider vous même en vous ôtant tout “soucis”, toute difficulté financière pour le peu que vous ayez accés à la carte à puce miraculeuse (et 85% de la population y a accés… suffit d’ouvrir sa boîte à lettre le matin pour en avoir une nouvelle, une de plus !)

Ils sont un “eden virtuel” placé sous le signe de la religion, du “tout beau, tout gentil”…mais où les sheriffs tirent dans le dos des délinquants (surtout si ils ne sont pas blancs ou propres sur eux) et où les gosses se promènent des les écoles avec des couteaux ou des armes !

Une religion omni-présente qui décide en couvert, même de la politique, du social, des “communities”…mais qui, lorsque les gens sont en difficulté, qu’ils ne peuvent plus sortir leur C.C…ne se montre pas ou les rejète du système.

Je vais arrêter là en ajoutant simplement qu’à la différence de (peut-être) 200 millions de personnes aux USA, j’ai la chance d’avoir une autre nationalité ! Aujourd’hui je suis fière et CONTENTE d’être française et je peux affirmer qu’il faut vivre hors de France pour comprendre la beauté de ce pays et les avantages de son système social et aussi des “avantages” de la mentalité du français moyen… Râleur, bougon, pas forcément “propre sur lui”, poli et tout beau tout gentil…mais ô combien solidaire et franc quand “ça va mal” ! UN système certes certainement “imparfait” ou perfectible mais ô combien “rassurant” quand on a connu celui du “premier pays” !

Aux USA, la Louisiane et décombres n’a reçu AUCUNE aide du gouvernement ou des autres états. La Californie en feu, brule sous l’indifférence de tous …

En France, une tempête à Maubeuge ou à Bordeaux et c’est le pays entier qui se mobilise… y compris les DOM-TOM !

Merci de m’avoir lu !

De : Catherine
mardi 27 janvier 2009

… va baisser avec le prix du pétrole.
Rappelez vous : manger 1kg de tomate c’est manger 1kg de fuel lourd.

C’est mathématique…

Haaa les sciences de la vie !!

L’interview de Jean pierre Berlan, tiré du documentaire Alerte a Babylon que je recommande très vivement à tout ceux qui ne l’ont pas vu.

Une piquouse de rapel en passant.

Greenpod.fr c’est chaque semaine, 3 min d’actu verte et durable avec Georges Pérez le premier présentateur 100 % Biodégradable. C’est un tour de la presse et du web, en images sur les thèmes du développement durable.Tout est dit !!

En tout cas j’aime bien le style, le format et le contenu.

C’est dans mon lecteur RSS… et c’est rare :)

Rendez-vous sur greenpod.fr

TechCrunch, un des blogs les plus connus, toujours à la pointe de l’actu du net, parle de Green Attitude et de web2.0.

C’est Fred Bordage, un journaliste informatique, créateur du site greenit.fr qui est à l’origine de l’article. Enfin un site de news sur les même sujets qu’ekOolos. Je dois dire que j’étais assez surpris d’être aussi seul sur ce sujet. L’apparition d’un collègue (qui plus est, bien plus prolifique) est une excellente nouvelle :)

Le site semble n’avoir que quelques mois d’existence. La cible semble être le grand public et les Pros.

Bravo Fred, longue vie a GreenIT :)

Jolie pub pour Max Havelaar et bravo à l’agence sixandco pour le travail. Sympa le minisite aussi.
A mon avis ça va bien buzzer là !

Lanceurs de supermarché – Max Havelaar par Max_havelaar

Une énorme vague, un tsunami…Voila à quoi me fait penser l’internet éthique aujourd’hui.

Pourvu que ce ne soit pas un mirage.

Quand j’ai monté le moteur de recherche, fin 2006, l’internet éthique était encore un peu vieillot. Beaucoup de site intéressants en terme de contenu certes, mais souvent pas très sexy et attrayant, peu interactifs (à part les forums classiques).

Depuis, des signes intéressants ont présagé d’un bel avenir :

– Un premier Guide d’achat – comparateur de prix éthique : eco-sapiens

– Une radio en streaming : radio ethic

– Le fameux Ekopedia

– Des projets hyper-innovants comme Tree-nation

J’en passe…

Alors aujourd’hui, quoi de neuf ? petit tour d’horizon des nouveautés du Web éthique :

  • Je commence par monnuage.fr, site de recherche de billets d’avion…Beurk pas l’avion !! Si si, ici on continue de brûler du kérozenzenzen, mais premièrement, d’une manière très agréable (Je trouve ce site vraiment bien fait) mais surtout, deuxièmement, en découvrant en 1 clic vers actioncarbone.org le coût de compensation de votre vilaine balade.
  • On continue avec Goodaction, qui est très vite devenu LA référence en matière de régie pub éthique.
  • On avance encore avec un nième moteur de recherche qui reverse l’argent récolté a des assos : C’est doona. La nouveauté cette fois : c’est que c’est une techno Exalead, le moteur de recherche Français)
  • Je me dois aussi de parler de Wikio qui nous a sorti récemment un classement des blogs dans divers sujets, et il y a l’environnement bien sur. Merci de ne pas noter la chute d’ekOolos au mois de Mars, si vous croyez que c’est facile de tenir un blog à jour quand on bosse sur 3 autres projets :)
  • Et on termine par le comparateur de prix achetezfacile.com, qui se lance dans le shopping éthique. Et je viens d’apprendre que LeGuide allait s’y mettre aussi, sortie prévue cet été. Et dans les pures player éthique, on peut noter la sortie récente d’Inakis

Ces dernières nouvelles ne sont pas anodines, le shopping éthique serait-il en plein boom ?

Le communiqué de Jean-Luc Henry, tel quel :

L’encyclopédie virtuelle Ekopedia.org, référence écologique de l’Internet francophone, s’ouvre sur le monde en lançant son projet dans 5 nouvelles langues (anglais, espéranto, italien, polonais et allemand).

Créé à Québec en 2002, Ekopedia est un projet collaboratif unique qui a permis la création, par des milliers de personnes, de plus de 1600 articles en français. Son objectif est de permettre à chacun de trouver et de partager des solutions pour devenir plus autonomes et agir positivement sur l’environnement. Le projet est conçu autour d’un ensemble de sites Internet (un par langue : http://fr.ekopedia.org, http://en.ekopedia.org, http://it.ekopedia.org…) mettant à disposition des informations structurées autour de 12 thèmes (naître, se loger, se nourrir, se vêtir, se déplacer…) visant à répondre à l’ensemble des besoins des individus. Les visiteurs peuvent contribuer au site en cliquant sur le bouton « Modifier » présent sur chaque page.

Le projet Ekopedia crée depuis maintenant 5 ans un impact très positif sur l’environnement grâce aux connaissances et solutions concrètes (applicables ici et maintenant) qu’il véhicule à des centaines de milliers de personnes. Par exemple, dans les 10 articles les plus consultés, on trouve entre autres : le Puits canadien (système de climatisation naturelle), la Maison passive , Construire son habitat, le Bicarbonate de soude, la Conservation des aliments… En un an (de mars 2007 à mars 2008), il y a eu plus de 2 millions de visiteurs uniques sur le projet (en provenance de 199 pays). D’ailleurs, selon Alexa.com le projet francophone (http://fr.ekopedia.org ) est au niveau mondial un des 5 sites les plus visités dans le domaine de l’écologie.

Grâce à la popularité du projet et en raison du fait que ce dernier est unique au monde, de nombreuses personnes ont sollicité la création d’Ekopedia dans leur propre langue. C’est ainsi que le projet est né en anglais, espéranto, italien, polonais et allemand. À titre d’exemple la version italienne, démarrée à la mi-février, est née de l’initiative de Laurence. Traductrice professionnelle indépendante, Laurence souhaitait donner accès aux italophones à un recueil de solutions permettant de construire un monde meilleur. Laurence contacta les administrateurs d’Ekopedia qui l’assistèrent dans le lancement de la nouvelle version (http://it.ekopedia.org ). Après 1 mois et demi passé sur le projet, de nouveaux contributeurs sont apparus et plus de 150 articles ont été créés (Végétarisme, Toit vert, Huiles essentielles, 10 trucs pour sauver la planète…).

Le projet Ekopedia est avant tout une histoire de coeur. Il réunit des personnes passionnées de communiquer les solutions aux défis écologiques d’aujourd’hui et de demain. Plusieurs milliers de personnes ont contribué et contribuent régulièrement au projet, comme éditeurs ou administrateurs. Certains même y passent régulièrement plusieurs heures par jour. Chaque version (langue) est gérée par ses propres administrateurs (au nombre de 12 actuellement) qui améliorent les articles, luttent contre le vandalisme, accueillent et donnent du soutien technique aux nouveaux arrivants (contributeurs et visiteurs).

Internet ouvre la voie à un nouveau modèle de développement par l’innovation. Il y a dans Internet et dans les espaces de travail collaboratif, une capacité de partage du savoir qui refond l’activité économique elle-même sur des bases de coopération et de gratuité. Plus qu’une encyclopédie de l’écologie, Ekopedia est une mine d’informations et de partage pour quiconque s’intéresse à l’environnement. Un livre lu est un livre qui vit, c’est la même chose pour notre projet. Et bien que les statistiques montrent que ce dernier est déjà une référence pour beaucoup d’entre nous, il reste tant de choses à faire, tant d’articles à créer, tant de personnes à sensibiliser sur les solutions possibles, tant de moyens à mettre en œuvre ici, maintenant, au plus vite. Alors que notre société est en plein bouleversement écologique et qu’Internet devient un média incontournable, il devient essentiel (pour ne pas dire vital) de véhiculer des informations efficacement! Pour nous et les générations futures, le projet Ekopedia est le lieu idéal pour l’éducation et la sensibilisation à l’environnement.

Que vous soyez étudiant, boulanger, architecte, secrétaire, communicateur, penseur, sans emploi, ou encore premier ministre, les solutions existent! Aidez-nous à les diffuser, devenez contributeur du projet http://Ekopedia.org .

À propos de la Fondation Ékopédia

Afin de soutenir le projet Ekopedia dans sa croissance, un organisme à but non lucratif, la « Fondation Ékopédia » a été créée à Québec (Canada) en septembre 2007. Sa mission est de développer des projets novateurs permettant la sensibilisation des citoyens aux solutions écologiques. Une autre manière de soutenir le projet Ekopedia est de faire un don à la Fondation Ékopédia http://www.fondationekopedia.org.

Jean-Luc Henry

http://www.fondationekopedia.org


Faites une confession écolo. Partagez vos expériences. Unpetitgeste.com vous offre cette possibilité en première classe! Le design est paisible et les couleurs sont reposantes. Un petit mode supplémentaire amusant change automatiquement les couleurs du fond du jour à la nuit. Le site, en tant que tel, est très simple d’utilisation et il est réservé aux confessions écolos. Aucune inscription n’est nécessaire pour poster un message.

Le créateur du site m’a laissé un mot concernant l’histoire, l’objectif et les bilans que l’on peut tirer jusqu’à présent du site. Je vous en fait part à l’instant :

J’ai acheté ce nom de domaine sans savoir du tout quoi faire de ce site à la base, j’avais juste envie de créer un site écolo, au début je n’avais envie que de mettre un dessin avec un slogan, quelque chose de statique…

Puis je me suis dit, au quotidien, on fait des gestes parfois simples, soit par prise de conscience, soit parce qu’on a été éduqué comme ça (ne pas ouvrir les robinets à fond par exemple) et qui contribuent à ne pas sur-consommer… Pourquoi pas raconter ces petits gestes là par exemple? Ça ouvrira peut-être les yeux à certains qui n’avaient pas idée de faire ceci ou cela pour vivre plus « écologiquement », sans pour autant modifier trop sa façon se vivre…

Donc voilà j’ai lancé ce site, je suis infographiste de métier donc je me suis occupé de la partie graphisme et du code moi-même, c’est quelque chose que j’aime bien, car je suis totalement libre de faire ce que je veux dans un projet personnel, ce n’est pas comme si c’était pour un client exigent… Mais j’ai aussi soumis le site à plusieurs personnes pour avoir des critiques, ça aide à avancer, je suis ouvert à ça aussi…

Cela fait environ 2 semaines que le site est en ligne, c’est très peu, il y a déjà eu quelques messages car j’ai parlé un peu du site sur des forums, à vrai dire je n’ai pas d’ambition particulière, le but n’est pas de créer le prochain site le plus visité au monde, juste qu’il soit vu par ceux que ça peut intéresser… Je ne veux ni forcer les gens à aller dessus, ni les forcer à s’intéresser à l’écologie/comment vivre plus « vert », ni leur faire la morale à prôner telle ou telle technique ou à leur dire ce qu’ils doivent faire… ce n’est pas le but! :)

Concernant les messages déjà postés, je constate que tous ont de petits gestes simples, assez variés, même si on peut lire plusieurs messages parlant du tri des déchets ou du chauffage par exemple…

Quelque chose qui ressort également concerne les moyens de locomotion. Comme les visiteurs le disent, quand on est en ville, les transports en commun sont un bon moyen de transport, c’est généralement plus rapide et moins cher à l’année, faites le calcul assurance + essence + entretien de la voiture par mois et divisez-le par le prix d’un ticket de métro… on a de quoi faire des tours dans Lyon à volonté!!

Pour les personnes habitant en dehors des grandes villes ou quoi, souvent les réseaux de transports en commun ne permettent pas de rejoindre, ou alors difficilement le lieu de travail, c’est donc beaucoup plus difficile de se passer d’une voiture…

Mais bon, les voitures, nous les accusons souvent de tout, il ne faut pas oublier que les vilains 4X4 sur-dimensionnés que l’on croise en ville (cherchez l’erreur) sont moins nocifs pour l’environnement que certaines vieilles voitures…

En bref, passez un bon moment sur Unpetitgeste.com !


…877…878…879…880…881…

Les chiffres du site Worldometers sont constamment en mouvement! Conçu par une équipe internationale de développeurs, chercheurs et bénévoles, ce site cherche à rendre disponible des statistiques mondiales à la plus vaste audience dans le monde dans un format simple et qui fait réfléchir.

Vous trouverez des compteurs sur la population mondiale, les états politiques et économiques mais aussi sur l’éducation, l’environnement, l’alimentation, l’eau, l’énergie et la santé. Tous ces chiffres sont générés automatiquement par l’algorithme du site. Les données sont mises à jour dès les nouveaux statistiques disponibles.
Attention : Pour voir les compteurs, il faut avoir JavaScript.

Passez un tour par ici et regarder leur FAQ pour plus d’informations.

Bonne visite chiffrée !

Soliland est un logiciel qui permet d’effectuer des achats en ligne directement sur des sites de magasins partenaires. À chaque achat, un pourcentage de votre commande est automatiquement reversé à l’association que vous avez choisie de soutenir. Jusqu’à présent, il y a en 44 au choix mais rien ne dit que ce nombre n’augmentera pas. Les choix sont disponibles seulement une fois le logiciel téléchargé. Il n’y a aucun sur coût à payer. Il est aussi possible de suivre l’évolution des versements dans l’espace membre sur leur site. Soliland est une nouvelle façon d’effectuer ses achats, tout en aidant gratuitement des associations telles qu’AIDES, Médecins du monde, Emmaüs ou Orphelins du Monde… Le logiciel prend très peu d’espace dans votre ordinateur et il est automatiquement redirectionné vers leur site où se trouve l’espace membre dont vous avez besoin. Pour les gens qui croient de ce logiciel un virus qui pourra faire exploser en toute pièce votre ordinateur, je vous rassure à l’avance par expérience personnelle que ce programme est totalement inoffensif et peut se désinstaller en un clin d’œil. C’est rapide, simple, efficace et gratuit.

Soliland –> Le site officiel

Donnez votre avis !

Page suivante »

Powered by Wordpress
©2006-2015 EkOolos