Tous les articles sur : Le pouvoir du web




Et c’est tant mieux :)

VeoSearch est un moteur de recherche qui n’a que 2 mois d’existence et je l’espère, un grand avenir.

Les particularités ? les voila :

VeoSearch est un moteur de recherche qui permet de chercher en 1 clic sur 4 moteurs différents (google, yahoo, ask et MSN) (vivement Exalead :) )

Veosearch reverse 50% des revenus a des associations ou des ONG’s qui proposent des projets spécifiques. Ils sont présentés en vidéo sur le site.
VeoSearch propose aux utilisateurs qui s’inscrivent de suivre 5 projets et de s’informer sur leurs financements.

Ce moteur a été créé par Arthur et Guillaume, 2 passionnés, qui après de nombreuses missions humanitaires, ont décidé de mettre toutes leurs énergies au service de VeoSearch et ainsi, lever des fonds.

Moi je dis Bravo ! – point –

Si vous trainez ici, vous :

  • Aimez et vous vous interressez à internet.
  • Avez une approche éthique, écologique et sociale.
  • Cherchez de l’information.

Alors sans doute allez vous aimer Oui.net. « L’Observatoire des Usages de l’Internet est une association Montpelliéraine qui se propose depuis quelques années d’observer , d’analyser et de faire connaître des usages de l’internet porteurs de plus values sociales et citoyennes. »

Ainsi on y parlera de Licence libre, de fracture numérique, de l’utilisation d’internet pour les collectes de fonds pour les ONGs, d’open Source …Etc…

Voila qui est interressant.

http://www.dailymotion.com/video/x1ds9p_alerte

Et oui !!

Pour commencer, une petite explication s’impose pour les non initiés. Le web2.0 c’est le nom que les influents ont donné à la version 2 du web. On dira que le Web1.0 c’est , par exemple, un site dont le contenu est rédigé par l’équipe du site et qu’il n’y a aucun moyen d’interaction. Le 2.0 naît quand l’utilisateur peut, par exemple, écrire un commentaire, ou encore mieux, quand il peut créer son propre blog à partir d’une plateforme de blog comme overblog, skyblog, myspace…. Le web2.0 désigne donc tout ce qui a attrait aux réseaux sociaux sur le net, à l’interaction entre utilisateurs, à la mise en place de services permettant à l’internaute de facilement créer son propre site. L’internaute 2.0 est donc actif et non pas passif comme son prédécesseur.

C’est là qu’intervient TreeNation, une société basée à Barcelone qui veut planter 8 millions d’arbres au Niger, formant une fresque représentant un cœur géant. Cette campagne de reforestation bénéficiera à la population du pays et contribuera à la lutte contre la désertification et la sécheresse. La réalisation de cette oasis géante est pensée écologiquement. En effet, aucun engrais chimique ne sera utilisé et l’eau viendra du sous-sol.

Quel rapport avec le web2.0 ? Nous y voilà !

C’est l’internaute qui aura à charge de choisir son arbre (Baobab Acacia Rônier…), de le payer et de choisir son emplacement parmi les millions disponibles. En contrepartie il aura droit à :

  • Son arbre à l’emplacement qu’il a choisi dans le parc.
  • Des outils virtuels pour suivre le développement et les progrès réels de l’arbre avec notamment une carte en 3D vectorielle (Voir l’image ci-dessus).
  • L’option de recevoir des photos de l’arbre.
  • Tree-Blog: un espace de blog pour écrire son contenu personnel, rajouter des photos et recevoir des commentaires.
  • La possibilité de partager ses idées, faire sa promo ou celle de son commerce…
  • Et surtout l’agréable sensation de faire une bonne action !

J’avoue que je trouve le concept très intéressant, même si j’aurai peut-être un petit bémol. Tree-Nation est une société commerciale qui, si je comprends bien, ne fait son chiffre d’affaire que sur l’argent des internautes pour l’achat d’un arbre. Reste à savoir si ils font des bénéfices et, si oui, ce qu’ils en font. Je leur laisse cependant le bénéfice du doute, c’est une équipe jeune et motivée, voici ce qui est écrit dans la FAQ : « En fait, nous sommes très fiers d’être une entreprise commerciale et d’utiliser nos stratégies d’affaires pour combattre les problèmes de l’environnement. Imaginez si 50% des entreprises du monde faisaient leurs profits d’activité bénéficiant à l’environnement ! »

Pourquoi pas !

Vous en pensez quoi vous ?

Décidément, les meilleures idées du web sont souvent reprises pour des initiatives écolo-éthiques.

Ainsi après Ekopedia décliné de Wikipédia, Eco-sapiens décliné des guides d’achat, MonsieurPoulet décliné de Lafraise, voici Naturavox, décliné d’Agoravox le média citoyen.

Agoravox est, depuis 2005, un site d’actualités alimenté par des rédacteurs volontaires non professionnels. Ainsi, à la manière de wikipédia, tout internaute motivé peut devenir reporter en herbe. Cependant, la gestion du contenu, la présentation et la possibilité de commenter les articles en font un site d’actualités d’allure classique.

Joël de Rosnay le fondateur, explique dans son livre La révolte du pronetariat qu’internet révolutionne les médias, en démocratisant ce fameux 5ième pouvoir. Si le flux de l’information a toujours été de l’élite vers la masse, il est clair qu’aujourd’hui les blogs, les réseaux sociaux, les sites de partage de vidéo, les forums..etc… sont en train de changer la donne en profondeur.

Naturavox est donc le petit frère d’Agoravox mais sur des thèmes bien précis ayant attrait au quotidien naturel :

  • Santé naturelle.
  • Alimentation.
  • Environnement.

L’équipe éditoriale du site m’a proposé d’être rédacteur et récupèrera de temps en temps les articles de ce blog qu’ils jugent intéressants et en accord avec la politique éditoriale. D’ailleurs Il ont déjà publié un Article.

Pour quelqu’un qui a toujours préféré les sciences au français et à la philo, ça me fait tout drôle :)

Après 7 ans passé à Kelkoo, le comparateur de prix créé en 1999 et racheté par Yahoo! en 2004, je discutais en décembre dernier avec mon collègue Florent et lui demandait si ça l’intéresserai de bosser sur un comparateur de prix équitable et éthique, en créant une coopérative. Quelques jours plus tard, je découvrais Eco-sapiens.com, le guide d’achat éthique. Et devinez quoi… c’est une SARL SCOP c’est à dire une société coopérative de production :)
Eco-sapiens est donc un guide d’achat à destination des acheteurs qui ont conscience de l’impact écologique et social de la consommation telle qu’on la connait aujourd’hui.

Le site est divisé en 2 volets principaux :

– Eco-ACHAT, un comparateur de prix dédié aux produits «ayant une plus-value sociale ou environnementale». Ils sont triés sur le volet dans des catalogues de différents marchants en ligne français. Le guide se rémunère à hauteur de 5-10% sur le ventes réalisées uniquement, et ne propose pas de deal au clic, ce qui enlève toute ambigüité.
– Eco-INFOS, un portail d’informations sur l’éco-consommation contenant de nombreux dossiers sur les différents éco-labels, des news et de nombreuses informations bien utiles pour bien choisir les produits et les magasins.

Il est important de noter que le but avoué du projet est de réunir l’offre éthique pour la rendre visible et s’adresse en premier lieu aux petites structures, aux petites boutiques en ligne. Eco-sapiens bénéficie d’un très fort taux de confiance chez ces eco-marchants qui oeuvrent très souvent eux même pour l’équité et le sens éthique.
En lisant les pages d’informations sur la société, on se rend bien compte de l’engagement de l’équipe. J’ai discuté hier avec Baptiste, un des fondateurs, il est possible que je leur file un coup de main un de ces jours, ça me ferait extrêmement plaisir :)
Nous allons aussi réfléchir à une plateforme d’affiliation équitable… a suivre.
Et les gars de Kelkoo qui passent sur ce blog, ils en pensent quoi de ce projet ? :)

Je crois que j’ai un petit temps de retard sur ce qu’il est possible de faire avec la dernière version du plugin ShockWave que j’ai bien été obligé de télécharger pour visualiser ce jeu que j’ai trouvé plutôt sympathique.

Le gameplay n’est certes pas fabuleux mais ce qui m’a impressionné c’est la qualité graphique de la 3D.

Si beaucoup d’experts d’internet pensent que la suite logique du web2.0 (le web version 3 quoi !) sera un web2.0 mais en 3D, on peut, grâce a ce type d’application, commencer a croire qu’ils ont raison.

L’objectif du jeu est simple, nous sommes sur un voilier au large de la Bretagne et nous recevons un message de détresse qui nous demande d’allumer des balises autour d’un récif afin d’éviter qu’un pétrolier Maltais (le Gologo) ne s’échoue et ne provoque une marée noire. Il suffit de déplacer le voilier avec les flèches et de heurter les balises pour les allumer.

A vous de sauver les cotes Bretonnes

Tout comme Wikipédia, Ekopedia est un projet d’encyclopédie coopérative c’est à dire que n’importe quel internaute peu créer ou modifier un article.

L’engouement qu’a suscité ce système a bien prouvé que la coopération pour l’information, sur un média interactif, permet de régler en grande partie le problème de la crédibilité qui est posé en permanence lorsque nous lisons un journal, écoutons la radio ou regardons la télé.

De plus, comme l’objectif d’Ekopedia est de recenser, définir et expliquer les techniques alternatives de vie, je me dis que ce site a forcément réuni une communauté d’internautes plutôt engagés qui permet d’envisager une véritable objectivité globale de l’information.

L’accès est bien sur gratuit et son contenu sous la licence Art Libre, donc librement réutilisable.

Le projet en ligne depuis 2002, compte aujourd’hui plus de 1100 contributeurs.

« Page précédente

Powered by Wordpress
©2006-2018 EkOolos