Tous les articles sur : Energies propres




Un ingénieur de la société VIA se fait filmer en train de régler un PC pour réduire sa consommation électrique.

Comment_regler_un_PC_pour_consommer_moins-VIA… par Actual_Public_Relations

Je rajouterai qu’une bonne vieille multiprise avec interrupteur permet d’éviter que l’écran et l’imprimante ou tout autre périphérique externe restent en veille durant les nuits et les weekends. Il existe d’ailleurs un système de multiprise maître – esclave, qui permet de tout allumer ou de tout couper lorsque vous allumez ou éteignez une des machines, branchée sur la prise maître. L’idéal étant donc d’y brancher la tour.

N’oubliez pas aussi que le meilleur économiseur d’écran est lorsque ce dernier ne reçoit aucun signal, choississez l’option « vierge » dans la liste des choix d’économiseur.

Snap est un système qui permet de visualiser une petite image preview de la page de destination en passant la souris sur son lien. Vous l’avez sans doute déjà vu, cette technologie est utilisé par certains blogueurs pour rajouter un peu de peps technologique à leurs sites.

Le meilleur exemple est certainement le blog de Snap. Voyez par vous même.

Cette petite société Californienne a pondu un petit soft sans grande prétention mais bien sympathique. Un « screen saver » amélioré, transformé là en « energie saver ». Il gère la consommation de notre machine lorsque nous la délaissons, et nous donne quelques statistiques pour satisfaire notre bonne conscience.

Et ça s’appelle, le CO2 Saver.

1 Goutte d’eau dans l’océan certe, mais comme d’hab, ça a le mérite d’exister, donc dêtre connu :)

Avec une corde qui vibre grâce au mouvement de l’air, on génère assez de jus pour :

– Allumer des leds

– Ecouter une radio

– faire tourner une horloge

… La preuve ? > ici <

Quelques vidéos pour l’illustrer :)

La guitare électrique

La playstéch

Pour un ordi il faut y aller a 3 :)

Il y a quelques mois de cela, l’idée de générer de l’électricité grâce aux machines dans des salles de muscu m’avait effleuré l’esprit. Comme pour les lampes a dynamo, pourquoi ne pas récupérer l’énergie de votre vélo d’appartement ou de votre rameur pour recharger votre portable ou mieux, vous éclairer ou faire marcher la télé pendant que vous pédalez….

Dans une salle de sport, toute une batterie de ces machines pourrait peut-être faire baisser la facture électrique.

J’imaginais même réduire le prix d’abonnement des meilleurs pédaleurs ou rameurs, histoire de les motiver encore plus, pour leurs santés et leurs portefeuilles :)

La bonne blague était même d’avoir imaginé un système ou un patron peu scrupuleux pouvait revendre des dopants à ses clients pour améliorer ses performances énergétiques… Allez expliquer aux douaniers que l’EPO dans la valise là, c’est pour lutter contre le réchauffement climatique :)))

Bref, blague à part, les Américains sont encore passés par là et apparemment ça marche déjà.

Petit cocorico quand même, le Lucien dans le reportage a un fort accent français :)

Même si l’énergie générée ne doit pas représenter grand chose, ce système présente quand même l’avantage de faire d’une pierre trois coups : vous faire du bien, réduire la facture électrique et lutter contre le réchauffement.

Et si toutes les salles de sports du monde étaient équipées ainsi, ça représenterai peut-être l’énergie d’un petit parc éolien. Pourquoi pas :)

esolex e-solex

Sorti à 10 millions d’exemplaires, entre 1946 et 1988, ce vélo à moteur aura fait le bonheur de nos ainés.

Il revient aujourd’hui en version électrique sous le nom de « E-solex » et est commercialisé depuis l’an dernier.

A lire l’article sur Caradisiac.

Quelques très belles photos.

Et le site officiel.

des éoliennes sur les autoroutes

L’idée est de récupérer l’air mis en mouvement par les véhicules pour faire tourner des éoliennes.

C’est sans doute une belle utopie car il faudrait un sacré paquet de ces éoliennes pour produire un peu d’électricité. De plus, cela augmenterai sans doute la résistance à l’air des véhicules qui auraient du coup besoin de plus d’énergie pour avancer.

Cela a malgré tout le mérite d’être une idée originale, imaginée par un étudiant de l’université de l’Arizona.

Source : archinect.com

Encore une étape de franchit dans la démocratisation de l’écologie. Il est bien loin le temps où l’écolo de base portait une veste en laine de mouton et un bonnet péruvien en faisant du stop en bord de route. La mode éthique commence à percer avec des marques telles que Veja, Ideo ou Misericordia et grâce à des initiatives telles que l’Ethical fashion show. La tendance se fait rattraper, on peut enfin porter du bio sans passer pour un « pec », c’est pas trop tôt !

Mais il restait par contre un dernier problème pour les inconditionnels de la sortie night-club version chaîne en or qui brille. Et oui, aller chercher les copines en Prius, c’est plutôt la honte, on dirait la voiture à papa et en plus elle consomme toujours du pétrole, bof…

Heureusement, les Américains sont là, et comme d’habitude, ils ont fait dans le gros. TeslaMotors, une société Californienne, est à l’origine d’un petit Roadster à faire baver les matuvus sur le parking du Macumba. 100 % électrique, donc pas hybride, il a 4 roues motrices, une autonomie de 400 km et passe de 0 à 96 km/h en 4 secondes. Pour ceux qui n’y connaissent pas grand chose, je me suis renseigné, ce sont des performances dignes de vraies voitures de sport. Mais à la différence des autres, celle ci est, en plus, totalement silencieuse.

TeslaMotors serait donc à l’origine d’une nouvelle génération de batteries pour voiture, bien plus puissantes et d’une autonomie proche du plein d’essence.

Le nom de la société est bien trouvé car Nikola Tesla, scientifique de génie du début du 20ième siècle, pionnier du courant alternatif, a aussi réalisé des travaux très controversés sur ce que les initiés appellent l’énergie libre, qui serait une source d’énergie infinie.

A voir, Le site de TeslaMotors et les photos de la bestiole.

Ainsi qu’une vidéo trouvée sur Youtube :

C’est pas la voiture propre du futur ça ? Bah wé… à 90 000 $ c’est pas pour aujourd’hui :)

Décidément, c’est depuis l’autre coté de la manche que nous viennent les innovations les plus redoutables en matière d’énergie renouvelable. Remarquez… pour les vagues et le vent, ils sont parmi les mieux servis :)

Ce petit bijou s’appelle donc la Quietrevolution (littéralement, la révolution silencieuse)

 

Ses particularités sont multiples :

– Elle est apparemment très silencieuse.

– Elle n’a pas d’axe horizontal et n’a donc pas besoin de se tourner comme une éolienne classique face au vent, ce qui la rend plus robuste et lui permet de fonctionner avec des vents tourbillonnants.

– Le modèle actuel mesure 5m de haut ce qui est parfait pour un jardin particulier.

– Son silence et son aptitude à la génération d’énergie sur des vents tourbillonnants la rend idéale pour les villes et leurs courants d’air extrêmement perturbés.

Le modèle de 5m de haut permet de générer 10.000 KWh par an sur un site dont la moyenne de vent serait de 5,9 m/s, soit l’énergie moyenne pour un foyer.

Dernier petit détail, je la trouve plutôt belle… pas vous ?

 

La société Ocean power delivery a débuté son activité en 1998 à Edimbourg en Ecosse.

Cette société a inventé un concept révolutionnaire de récupération de l’énergie des vagues. Le principe est simple mais la mise en oeuvre a prit quelques années. Des boudins flottants, relié les un aux autres, activent des vérins hydrauliques sous l’action des vagues.

Comme on peut le voir sur les vidéos disponibles sur le site, la société a fait de fantastiques progrès depuis 1998 et le prototype au 1/80 ième.

Aujourd’hui, le système qu’ils sont en train d’installer au Portugal, à quelques kilomètres au nord de Porto pourra produire jusqu’a 2.25 Méga Watts dès cet été, soit la puissance de 2 éoliennes de taille courante (60 m).

Une « ferme houlomotrice » d’une surface de 1 kilomètre carré d’océan peu produire jusqu’a 30 Méga Watts, soit assez d’électricité pour 20 000 foyers.

Les atouts de ce système sont très intéressant :

  • C’est silencieux et invisible.
  • Un transformateur de la taille d’une cabane suffit pour récupérer le courant sur la cote.
  • Les océans sont immenses et les potentiels d’installation sont énormes.

Je tenais à filer un coup de chapeau a cette société innovante qui vient de lever 13 Millions de Livres (environs 20 millions d’euros) et en profiter pour saluer mon ami Arnaud qui bosse chez eux depuis quelques années et a l’air de bien s’éclater au Portugal :)

« Page précédente

Powered by Wordpress
©2006-2018 EkOolos