Tous les articles sur : recyclage high-tech




Remade est une société française qui reconstruit totalement les produits de la marque à la pomme. Le nom Remade, signifie refaire en français. C’est une initiative économique et écologique pour donner une seconde vie aux iPhones.

remade capture d'écran site de vente

Remade : capture d’écran de la page d’accueil du site web

Lorsque notre smartphone tombe en panne à cause d’une chute, où pour une autre raison comme le faire tomber dans l’eau, on essaye de voir un réparateur pour le réparer, et si cela ne donne aucun résultat, on détruit ce dernier et on achète un nouveau smartphone malgré qu’il existe d’autres solutions tel que le reconditionnement, cependant les téléphones reconstruits de A à Z sont moins connus. L’idée de Remade est de réassembler les produits Apple de A à Z.

Matthieu Millet, le patron de l’entreprise, a assuré que si jamais on remet une batterie neuve et qu’on change les composants, un iPhone peut resservir plusieurs fois.

La vérification de chaque élément

La question qu’on se pose est que ça sert à quoi de reconstruire un téléphone ? Reconstruire un téléphone veut dire acheter un smartphone d’occasion, le démonter entièrement, et monter chaque pièce à nouveau pour confirmer que tout fonctionne parfaitement, sans oublier de changer les pièces qui ne fonctionnent pas, et même s’il s’agit d’un écran cassé. Cela est pour garantir une meilleure qualité. Les iPhones, iPads ou d’autres produits d’Apple qui sont vendu par Remade sont remis à neuf jusqu’au point où il est difficile de faire la différence entre un iPhone neuf et un autre reconstruit.

La différence entre un smartphone reconstruit et un smartphone reconditionné

Il est important de savoir qu’un smartphone reconditionné est un smartphone dont on change les pièces qui sont endommagés, ou un smartphone d’occasion remis à neuf dans une boîte. Cependant un smartphone reconstruit est un smartphone où on vérifie toutes les pièces ainsi que son fonctionnement afin de garantir une meilleure qualité de chaque élément.

Les iPhones reconstruits sont moins chers que les originaux de 25 à 30%. Afin d’éviter les produits volés, la société Remade s’oriente vers les opérateurs mobiles qui proposent à leurs clients de racheter leurs anciens téléphones mobiles.

Mis à part l’argument économique, en achetant un iPhone reconstruit, vous préservez l’environnement de 90 kilos de CO2, car pour fabriquer un seul iPhone, il faut environ 100 kilos de CO2, et pour le reconstruire, il faut environ 10 kilos de CO2.

Pour voir la liste des iPhones reconstruit, et les prix proposés, rendez-vous sur le site Remade en cliquant ici.

Source

 

Le meilleur moyen pour s’offrir un smartphone haut de gamme à un bon prix est d’acheter un smartphone reconditionné. Si vous êtes fan d’Android ou IOS (OS d’Apple), le site rakuten propose des smartphones reconditionnés des modèles haut de gamme à un bon prix.

Samsung Galaxy S9 à 410 euros

Samsung Galaxy S9

Samsung Galaxy S9

Si vous cherchez à avoir le Galaxy S9 à un bon prix, il y a déjà des modèles reconditionnés même si le Galaxy S10 n’est pas encore sorti. Le prix du Samsung Galaxy S9 original version 64 Go, couleur noire, est dans les environs de 531 euros. Si vous voulez l’acheter à un prix moins cher, il y a le site rakuten qui le propose à 410 euros. A noter qu’un smartphone reconditionné est un smartphone qui a été remis à neuf.

Lien vers le Galaxy S9 reconditionné ici.

Samsung Galaxy S9+ à 499 euros

Samsung Galaxy S9+

Samsung Galaxy S9+

Le Galaxy S9 Plus est le smartphone haut de gamme de l’année 2018 de chez Samsung, ce dernier est disponible à un prix d’environ 668 euros. Le site rakuten le propose à un prix de 499 euros en version 64 Go, couleur noire. En achetant ce modèle reconditionné, vous pouvez économiser jusqu’à 169 euros, une somme que vous pouvez acheter un autre smartphone milieu de gamme tel qu’un Xiaomi Redmi Note 5 ou un Honor 7X par exemple.

Lien vers le Galaxy S9+ reconditionné ici.

Apple iPhone 8 256 Go à 560 euros

Apple iPhone 8

Apple iPhone 8

Si vous n’aimez pas Android, et que vous préférez les smartphones d’Apple, et vous cherchez à avoir un iPhone avec un stockage énorme de 256 Go, l’iPhone 8 est disponible sur le site rakuten à un prix de 560 euros. La version originale de ce modèle coûte environ 857 euros, vous pouvez économiser jusqu’à 297 euros, une somme avec laquelle vous pouvez acheter un Pocophone F1 ou un Honor Play.

Lien vers l’iPhone 8 256 Go reconditionné ici.

Plusieurs consommateurs français veulent acheter des smartphones reconditionnés car ils sont moins cher que les neufs, ainsi qu’ils sont en état parfait.

Un homme tenant un smartphone dans sa main

Un homme tenant un smartphone dans sa main

Environ 20% des utilisateurs français ont acheté des smartphones reconditionnés. Souvent, on ne peut pas faire la différence entre un smartphone originale et un smartphone reconditionné. Un smartphone reconditionné ne signifie pas une copie d’un original, il s’agit d’un smartphone qui a déjà été utilisé, puis remis à neuf par des sociétés spécialisées dans ce domaine.

Les smartphones reconditionnés ou autrement dit rénovés sont moins chers que les smartphones originaux, il y a une grande différence concernant le prix.

Les prix des smartphones haut de gamme sont toujours élevés, mais on peut avoir un smartphone haut de gamme reconditionné à un prix moins cher. On peut économiser des centaines d’euros si on achète un smartphone reconditionné. C’est un très bon moyen pour s’offrir un smartphone haut de gamme si on a un budget limité. En outre, cela est largement mieux que d’acheter un smartphone d’occasion.

Il reste quelques semaines pour Noël, et déjà 56% des citoyens français ont acheté des smartphones reconditionnés pour les offrir comme cadeau à leurs membres de familles ou à leurs amis.

Souvent, après quelques mois de la sortie d’un smartphone, le prix change, des fois il y a des smartphones qui coûtent par exemple 500 euros à leur sortie, et après six mois le prix devient 400 euros. Mais si on achète un smartphone reconditionné, on n’aura pas peur que son prix chute, puisque ce dernier coûte déjà beaucoup moins cher.

La majorité des français pensent qu’un smartphone reconditionné est un smartphone d’occasion qui a été mis à neuf. C’est vrai pour certains cas, mais la plupart des smartphones reconditionnés ont été retournés par des clients mécontents, ou qu’il s’agit des modèles d’exposition, ou qu’on a trouvé des petits problèmes lors d’un achat et que ce dernier a été réparé pour fonctionner correctement. Ainsi, les smartphones reconditionnés sont toujours vendus sous garantie.

Source

L’impression en 3D est généralement présentée comme moyen écologique qui permet de mettre fin à la production de masse. La diminution de la consommation d’énergie, la baisse de la production de déchets, et la fin de l’obsolescence programmée sont les principaux atouts écologiques de cette dernière. 

Avec l’impression en 3D, on peut fabriquer de nombreux objets personnalisés selon le besoin des consommateurs. Ainsi, on peut les fabriquer sur mesure, comme il est demandé par le client.

Afin d’imprimer un objet en 3D, il est nécessaire d’avoir une imprimante 3D, un ordinateur, un logiciel, un fichier numérique et de la matière première. Si tous les objets étaient imprimés en 3D, cela veut dire que c’est la fin des entrepôts et des transports de marchandises et des usines manufacturières. En outre, développer l’impression 3D permet d’obtenir les objets directement chez les utilisateurs.

L’impression 3D s’oppose aux méthodes traditionnelles de fabrication soustractive par découpage ponçage, ou fraisage. Elle repose sur le principe de la fabrication additive, en superposant couche par couche un matériau (métal, plastique, béton alvéolaire, …) afin de fabriquer un objet. Parmi ses avantages, il n’y a pas de chutes, le poids de l’objet est équivalent à la quantité de matière utilisée pour sa fabrication.

Parmi les points négatifs de l’impression en 3D, on retrouve l’utilisation des filaments en plastique fondus, en effet certains d’entre eux émettent des composés organiques volatils toxiques (COV).

A part le PLA qui est biosourcé, la majorité des plastiques qui sont utilisés dans les filaments sont issus d’énergies fossiles. Des start-up se lancent sur le segment des filaments à base de plastiques recyclés afin d’avoir plus d’éco-conception. Par exemple, il y a Armor 3D qui recycle des toners d’imprimante et des pots de yaourts. Certains start-up américaines comme Refil et 3dbrooklyn recyclent la matière des emballages alimentaires, des bouteilles d’eau,  du plastique automobile et de la vaisselle en plastique.

De nombreuses start-up se sont également spécialisées dans le développement d’extrudeuses, ces dernières permettent de broyer sur place les déchets avant de les fondre afin d’obtenir son propre filament d’impression 3D. Ces solutions permettent d’un coté le développement d’une économie circulaire locale, et d’un autre coté elles simplifient la gestion des déchets. Par exemple il y a la start-up française Plast’if  qui développe un broyeur de déchets plastique en PP, PS, et PET relié à une imprimante 3D qui les transforme en nouveaux objets imprimés en 3D. C’est le même cas pour FilaMaker, ProtoCycler et 3DEvo.

Source

Tout est dans l’article !

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iBqjlkBhjE2CRExTYaT2BqUePHMA

Voila vraiment le type de mesures qu’on attend des fabricants d’électronique.

Un sacré gaspillage en moins et un sacré coté pratique.

Vivement 2012

Bravo !!

En serveurs domestiques…

Pourquoi pas, c’est une idée de 01net.

J’avoue qu’en tant qu’écologiste et informaticien, je me suis souvent retrouvé avec des montagnes de vieux matériel en pièces détachées.
En faire un serveur pour la maison peut en effet être une bonne idée, mais petite réflexion quand même : les machines nouvelles générations vont être de plus en plus économes en énergies, et de plus en plus de déchèteries sont aptes à récupérer nos vielles bécanes.

Disons qu’avant on ne savait pas quoi faire du matériel, maintenant on commence à avoir du choix, ça avance…

Trouvé sur 01net, un article sur les projets de la commission européenne en matière d’économie d’énergie sur le matériel informatique.

Alors bientôt, sans doute, des stickers indiquant la consommation des ordinateurs mis en vente avec une note de A à G. Pas mal !
Vivement qu’ils s’attaquent à la manière dont sont fabriqués ces produits et à la manière dont ils sont recyclés. Ainsi je pense qu’on aura quasiment fait le tour du sujet.

Mais ça, à mon avis, c’est loin d’être gagné !

Apple se met a l'écologie

Après une forte pression de Greenpeace et du public suite aux classements désastreux de la marque à la pomme dans le rapport intitulé « pour une high-tech responsable » (Voir articles du 14 Mars et du 4 Avril ). Steeve Jobs, le mythique patron d’Apple, annonce enfin un changement de politique en matière d’utilisation des substances toxiques.

A lire, l’article sur le site de Greenpeace.

Photo : Chris Jordan

Photo : Chris Jordan

Commençons par quelques chiffres simples.

  • 50 millions de téléphones portables actifs en France en 2006.
  • La durée moyenne de conservation d’un mobile avant le prochain rachat est de 18 mois, en France.
  • 7 à 10 millions de tonnes de Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) sont produits par les Européens chaque année.
  • Moins de 10% des DEEE étaient collecté proprement en France en 2006.

Aujourd’hui, les DEEE les mieux traités sont les appareils électroménagers. Plusieurs raisons à cela : ils existent depuis plus longtemps que les appareils électroniques, ont une durée de vie plus longue, sont de conceptions beaucoup moins complexe et ne deviennent pas obsolètes au bout de 3 ans comme les ordinateurs ou les téléphones portables.

L’urgence est donc plutôt du coté des déchets électroniques, et d’autant plus qu’ils sont bien plus dangereux. Par exemple, sur les mobiles de la génération précédente, le cadmium présent dans une batterie peut polluer jusqu’à 600 000 litres d’eau.

Heureusement, en cette deuxième partie de décennie, la sensibilisation du public aux problèmes environnementaux est exponentielle. Les pouvoirs publics sortent des réglementations intéressantes et des associations ou des sociétés se lancent dans l’aventure du recyclage.

S’il existe depuis 1999, en France, une réglementation en vigueur pour la collecte et le recyclage des piles et accumulateurs (Décret 999-374 du 12 Mai 1999), ce n’est que depuis 2005 qu’est imposé la collecte et le recyclage des téléphones mobiles usagés (Décret 2005-829 du 20 Juillet 2005), traduction d’une directive européenne datant de 2003.

Suivant la hiérarchie environnementale préconisée par la directive DEEE, le traitement est effectué suivant 4 filières :

1. Réutilisation : Les combinés en bon état nécessitant peu de réparations peuvent être remis en vente sur les marchés émergeant

2. Récupération des composants : Les composants des téléphones endommagés sont récupérés afin de pouvoir être utilisés comme pièces détachées.

3. Recyclage des matériaux : Les téléphones très anciens ou très sérieusement endommagés sont traités pour récupérer les matières premières.

4. Elimination : Grâce aux étapes précédentes, moins de 1% du volume des téléphones collecté est éliminé vers les décharges. Certaines matières sont incinérées pour la production d’énergie au plan local.

Il est vrai que c’est loin d’être parfait, mais l’avancée est là et bien là.

Voici la liste des organismes que j’ai identifié à ce jour, ils ont souvent des points de collecte dans toute la France, n’hésitez pas aller sur leurs sites si vous avez gardé de vieux mobiles dans vos tiroirs.

mobile-vert.com est une société qui propose une solution de recyclage des téléphones mobiles usagés (batteries et chargeurs compris) et qui respecte un engagement social en ayant mis en place un partenariat avec les Ateliers du Bocage et Triem, deux entreprises de réinsertion par le travail appartenant au mouvement Emmaüs.

mobile-recyclage.com est une association du Sud-Ouest qui propose de leur faire parvenir gratuitement vos téléphones en payant les frais d’envoi et soutient le Sidaction grâce à l’argent généré.

fonebak.fr est une société internationale présente dans plusieurs pays Européen, qui propose différents types de collectes et permet aussi de soutenir des associations.

ecologik-buro est une société qui propose un service gratuit de collecte et de recyclage, de téléphones portables et de cartouches d’encre.

lvl.fr propose aux entreprises de récupérer gratuitement cartouches et téléphones portables usagés par l’intermédiaire d’une compagnie de transport.
Cette année, le nettoyage de printemps concerne aussi vos vieux téléphones :)

Attention ! Ceci ne va pas sauver l’humanité, mais cela a le mérite d’exister. Lupo, une société Japonaise commercialise, au japon seulement, un boitier de PC en carton 100% recyclable. Le montage est facile, il suffit de détacher les parties prédécoupées et de plier en suivant les indications. C’est certainement mieux que des boitiers en plastique, mais est ce mieux que ceux en métaux ? recyclables eux aussi. Je me pose la question.

De plus, n’oublions pas que les éléments les plus polluant, dans un ordinateur, sont, et de loin, les composants électroniques.

En tout cas chez Lupo on doit bien se marrer, il font même des robots en carton :)

Page suivante »

Powered by Wordpress
©2006-2019 EkOolos